Communiqué ONU Changements Climatiques / 18 jan, 2019
L’Action climatique mondiale montre la voie à suivre pour accroître les engagements climatiques

ONU Changements climatiques Infos, 14 décembre 2018 – Lors des quinze jours de la Conférence de l’ONU sur les changements climatiques (COP24), qui s’est tenue à Katowice en Pologne en décembre 2018 – l’équipe de l’Action climatique mondiale de l’ONU a organisé une série d’événements parallèles pour mettre en lumière des actions concrètes de tous les secteurs de la société.

Le programme de huit jours avait démarré le mardi 4 décembre avec l’ouverture de la principale réunion plénière de haut niveau, en compagnie d’António Guterres, Secrétaire général de l’ONU, du Premier ministre polonais Mateusz Morawiecki et du président de la COP 24, Michał Kurtyka. Cette rencontre fut une occasion exceptionnelle pour les chefs de file de l’action climat, dont la Première ministre Nicola Sturgeon, l’astronaute Mae Jemison, le PDG d’ING Ralph Hamers et l’explorateur Bertrand Piccard, de s’entretenir directement avec des représentants gouvernementaux sur l’importance capitale d’établir une véritable coopération entre les États et les acteurs non étatiques pour atteindre l’objectif de 1,5 °C prévu par l’Accord de Paris.

Pour cette édition 2018, le programme de l’Action climatique mondiale à la COP24 avait également prévu un nouvel espace appelé le Carrefour de l’action, qui a accueilli des manifestations culturelles, des débats, des conférences de type TED, des cérémonies de remise de prix notamment pour un concours international de vidéos. Voici quelques-uns des invités présents sur le Carrefour de l’action : Greta Thunberg, Arnold Schwarzenegger, Slava Fetisov et la Secrétaire exécutive de la CCNUCC Patricia Espinosa. Au total, 85 événements ont attiré près de 4 000 participants (sans compter les prestations musicales).

La deuxième semaine a été marquée par le lancement de deux grandes initiatives globales de deux secteurs visant à maintenir leurs industries en conformité avec les objectifs de l'Accord de Paris : la Charte de l'industrie de la mode pour l'action climatique et le Cadre de l'action climatique dans le sport.

Par ailleurs, Élan pour le changement a récompensé quinze initiatives révolutionnaires de quatorze pays lors de sa cérémonie annuelle avec le Prix des Nations Unies pour l'action climatique au cours de la deuxième semaine de la COP24. Parmi les lauréats, mentionnons l’Initiative financière Catalytic de la Bank of America, le programme carboneutre du gouvernement de la Colombie-Britannique, Seacology, le projet de conservation des mangroves du Sri Lanka Seacology et Yalla Let’s Bike – une initiative syrienne qui permet aux femmes cyclistes de s’émanciper à Damas, une ville ravagée par la guerre, tout en luttant contre les changements climatiques.

Pendant ce temps, plusieurs dizaines de jeunes délégués venant des quatre coins du monde participèrent aux conférences, faisant des recommandations, pressant les délégués, suivant les progrès, organisant et assistant à des événements parallèles, et construisant leurs réseaux. Certains jeunes ont directement soutenu les délégations nationales dans les négociations.

Les faits marquants de l’Action climatique mondiale sont énumérés ci-dessous par ordre chronologique :

3 décembre

  • Le Conseil mondial des entreprises pour le développement durable (World Business Council for Sustainable Development (WBCSD) a publié le rapport « aller plus loin, plus vite » : Le WBCSD a publié un rapport sur l'initiative Technologies à faible intensité carbone, marquant ainsi la volonté continue des entreprises d'intensifier leurs actions et leur impact sur le climat. Le rapport met en lumière les réalisations du milieu des affaires et présente des exemples d'actions concrètes entreprises en 2018.

4 décembre

  • Cinq grandes banques s’engagent à atteindre les objectifs climatiques mondiaux : les grandes banques ING, BBVA, Société Générale, Standard Chartered et BNP Paribas se sont engagées à quantifier l’alignement climatique de leurs portefeuilles de prêts et à explorer des stratégies pour orienter les flux financiers vers les objectifs de l’Accord de Paris. Cette transition marque l'ambition de soutenir les changements sectoriels dans la technologie et les processus de production en mettant au point des méthodes open-source pour mesurer dans quelle mesure les portefeuilles de prêts s'alignent sur les objectifs de l'Accord de Paris.
  • L’Écosse annonce un investissement pour l’Action mondiale pour le climat : le Premier ministre écossais, Mme Nicola Sturgeon, a annoncé l’octroi de 200 000 £ au Partenariat de Marrakech pour l'action mondiale en faveur du climat, afin d’encourager la collaboration entre le gouvernement, les entreprises et l’ensemble de la population pour réduire immédiatement les émissions et à augmenter la résilience aux effets du changement climatique.
  • Maersk vise la neutralité carbone d’ici 2050 : Dans le but d'accélérer la transition vers un transport maritime neutre en carbone, Maersk a annoncé son objectif d'atteindre la neutralité carbone d'ici 2050. Pour atteindre cet objectif, les navires neutres en carbone doivent être commercialement viables d'ici 2030, et une accélération des innovations et de l'adaptation des nouvelles technologies est nécessaire.
  • Mise à jour de la Zone des acteurs non étatiques pour l’action climatique (NAZCA) : Des infographies et des éléments contextuels ont été ajoutés au portail de l'Action climatique mondiale, ce qui a permis d'avoir un aperçu des quelque 20 000 actions du site Web sur le climat menées par plus de 12 000 intervenants. En outre, l'amélioration de la classification des actions permet maintenant aux utilisateurs d'obtenir une vue d'ensemble de la répartition des actions qui ont une cible avant 2020, une cible après 2020, qui sont sans cible ou qui sont associées à la participation à une initiative.

5 décembre

  • L’ICLEI dévoile deux nouveaux rapports phares : L'ICLEI (Les gouvernements locaux pour le développement durable) a publié deux nouveaux rapports décrivant la voie à suivre pour l'action infranationale en matière de climat. Dialogues Talanoa sur les villes et les régions : « Tirer parti de l'action infranationale pour renforcer l'ambition climatique » s'appuie sur les résultats de plus de 60 dialogues à plusieurs niveaux, et le « Rapport des Dialogues Talanoa sur les villes et les régions » souligne la valeur de l'action climatique à plusieurs niveaux, de l'élaboration de politiques inclusives et du processus Talanoa.
  • Les villes polonaises joignent la Zone des acteurs non étatiques pour l’action climatique (NAZCA) : lors du sommet municipal de deux jours « Des Villes pour le climat » (Cities for Climate), plus de 20 municipalités polonaises se sont engagées à rejoindre le réseau NAZCA.

6 décembre

  • RegionsAdapt publie un rapport : le Réseau des gouvernements régionaux pour le développement durable (nrg4SD) a publié, avec l’appui de la plate-forme des États et des régions du CDP, un rapport sur l’adaptation des régions au changement climatique. La publication met en lumière les défis que pose la protection des populations vulnérables contre les effets du changement climatique, à travers plus de 260 actions d’adaptation mises en œuvre par 38 gouvernements régionaux dans 16 pays.

10 décembre

  • Lancement de la Charte de l'industrie de la mode pour l'action climatique : L’ONU Changements climatiques, en partenariat avec 43 chefs de file du secteur de la mode et soutenue par une série d'organisations et d'ONG compétentes, a lancé la Charte de l'industrie de la mode pour l'action climatique en vue de s'attaquer collectivement à l'impact climatique de l’industrie. Cette Charte comprend un engagement d’une réduction de 30 % des émissions de GES d’ici 2030 et l'établissement d’options de décarbonisation conformément aux cibles fondées sur des données scientifiques. Les signataires signataires fondateurs comprennent Adidas, Burberry, Esprit, Guess, Gap Inc. Hugo Boss, H&M Group, Inditex, Kering, Levi Strauss & Co, Puma SE, PVH Corp, et Target.
  • Un premier rapport produit par la Commission EAT-Lancet sur les liens existant entre la santé des humains et la santé planétaire sera dévoilé en janvier prochain : un événement marquant dans le cadre de l'agenda de l’Action climatique mondiale pour le climat – Planetary Health: Food Systems (La santé planétaire : les systèmes alimentaires) – s'est également tenu à la COP24. À cette occasion, Johan Rockström a annoncé que le rapport EAT-Lancet portant sur la santé alimentaire et celle de la planète, serait publié dans la prestigieuse revue médicale Lancet le 16 janvier 2019. Celui-ci devrait constituer un rapport historique sur le rôle des systèmes alimentaires dans la réalisation de l'Accord de Paris et des objectifs du développement durable. L'absence d'objectifs scientifiques pour les systèmes alimentaires a entravé les efforts coordonnés et à grande échelle visant à transformer les systèmes alimentaires.

11 décembre

  • Le monde du sport lance un cadre commun pour l’action climatique : Le secteur du sport et l’ONU Changements climatiques ont annoncé la création du Cadre de l'action climatique dans le sport afin de rassembler organisations sportives, équipes, athlètes et supporters, une initiative destinée à sensibiliser et accroître l’action afin d’atteindre les objectifs de l'Accord de Paris. L'événement de lancement a vu participer ses membres fondateurs : le Comité international olympique (CIO), la Fédération internationale de Voile, la Ligue mondiale de Surf, le club de football anglais Forest Green Rovers, la Fédération française de Tennis (Roland Garros) et les Jeux olympiques de Paris 2024.
  • Quinze initiatives révolutionnaires de quatorze pays ont été récompensées par le Prix des Nations Unies pour l'action climatique au cours d’une cérémonie lors de la COP24. Parmi les 15 activités gagnantes qui s'inscrivent dans les quatre domaines d'intervention d’Élan pour le changement figurent :
    • Forest Green Rovers : décrit par la FIFA comme « le club de football le plus écologique du monde ».
    • Initiative financière Catalytic : Bank of America Merrill Lynch travaille avec des partenaires pour mobiliser environ 10 milliards de dollars en faveur d'investissements novateurs, écoresponsables et à fort impact dans l'atténuation du changement climatique.
    • Programme de gouvernement carboneutre du gouvernement de la Colombie-Britannique : le premier gouvernement provincial, territorial ou d'État en Amérique du Nord à assumer l'entière responsabilité de sa pollution par les gaz à effet de serre.
    • Projet Seacology : une organisation à but non lucratif de protection de l'environnement, aide le Sri Lanka à devenir la première nation de l'histoire à préserver et à replanter toutes ses mangroves.
    • Yalla Let’s Bike : une initiative syrienne qui lutte contre le surpeuplement des rues en faisant la promotion de la bicyclette comme mode de transport sain et durable dans la ville de Damas, ravagée par la guerre.