Discours de l’ONU Changements Climatiques / 21 juin, 2018
La chef de l'ONU Changements climatiques appelle les producteurs de pétrole à mener une transition énergétique rapide et ambitieuse

ONU Changements climatiques Infos, 21 juin 2018 - La Secrétaire exécutive de l'ONU Changements climatiques, Patricia Espinosa, a appelé les pays pétroliers à effectuer la transition délicate mais indispensable vers les énergies renouvelables afin de favoriser un avenir sobre en carbone; et de prévenir ainsi les pires dommages, toujours plus graves et plus fréquents, liés au changement climatique, notamment sécheresses, inondations et tempêtes, causées par les gaz à effet de serre qui capturent la chaleur de l’atmosphère.

S'exprimant lors du séminaire international de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) à Vienne, en Autriche, Patricia Espinosa a déclaré que cette transition était « délicate mais absolument indispensable (…) Nous continuons d’observer l'impact que le changement climatique d'origine anthropique a dans le monde entier. Il est clair que nous avons besoin de changement. L'Accord de Paris représente la meilleure façon d’avancer. Il possède tout ce dont nous avons besoin pour faire face au changement climatique. »

Les émissions mondiales de CO2 liées au secteur de l'énergie ont augmenté de 1,4% l'année dernière, pour la première fois depuis 2015, amplifiées par la forte croissance économique mondiale. La demande croissante d'énergie a été couverte jusqu'à 81% par les combustibles fossiles, le pétrole restant l'une des principales sources d'énergie avec le gaz et le charbon. En 2017, la demande mondiale de pétrole a augmenté de 1,6%, soit plus du double du taux annuel moyen de la dernière décennie, selon le dernier rapport de l'Agence internationale de l'énergie.

La transformation de l'économie mondiale en un système de production d’énergie à faibles émissions de CO2 est essentielle pour atteindre l'objectif central de l'accord historique de Paris sur le climat, qui consiste à contenir l’élévation de la température moyenne de la planète nettement en dessous de 2°C.

Mme Espinosa a également appelé les membres de l'OPEP à ne pas craindre la transformation en cours du secteur de l’énergie, mais plutôt à la considérer comme une opportunité. « Partout, les gens indiquent clairement qu'ils souhaitent que les décisions prises soient moins polluantes et plus durables, et le marché réagit en conséquence. Certaines des plus grandes multinationales du monde rendent leur cycle de production plus respectueux de l’environnement. [...] De nombreuses entreprises, par exemple, ont récemment défini des objectifs plus ambitieux pour lutter contre le changement climatique. Bien que ces progrès soient significatifs, il nous en faut franchement plus. Pas seulement de la part des pays membres de l'OPEP, mais de toutes les nations », a-t-elle dit.

Cliquez ici pour lire la version intégrale du discours de Patricia Espinosa