Article / 05 déc, 2018
Des cyclistes en vélos électriques font la promotion du transport à faible émission de carbone à la COP24

ONU Changements climatiques Infos, 5 décembre 2018 — Une équipe de cyclistes en vélos électriques est arrivée le 2 décembre à la Conférence de l’ONU sur le changement climatique (COP24) qui se tient du 2 au 14 décembre à Katowice, en Pologne. Les cyclistes ont parcouru plus de 600 kilomètres depuis Vienne dans le but de promouvoir la valeur du cyclisme et de l’électromobilité dans la réduction des émissions.

Commanditée par l’UN Global Compact Network Spain (Pacte mondial des Nations Unies – Espagne)[SD1] et la société énergétique Iberdrola, l’initiative vise à faire valoir l’importance d’unir nos efforts et de prendre des mesures ambitieuses pour mettre en pratique l’Accord de Paris. En vertu de cet accord, les pays se sont engagés à réduire leurs émissions de gaz à effet de serre pour maintenir l'augmentation de la température moyenne de la planète bien en deçà de 2°C et aussi proche que possible de 1,5°C.

Carlos Sallé, directeur des politiques énergétiques et du changement climatique à Iberdrola, a souligné : « Nous devons changer de discours et expliquer aux citoyens que la décarbonisation de l’économie est moins coûteuse que sa non-décarbonisation. Les budgets gouvernementaux en santé et en infrastructures consacrent déjà des sommes importantes pour remédier aux problèmes coûteux engendrés par les combustibles fossiles. »

« La lutte contre le changement climatique est primordiale. Nous devons transformer les risques en occasions d’affaires, et accroître le sentiment d’urgence et les efforts déployés », a-t-il ajouté.

L’équipe de cyclistes, surnommée « Moving for Climate NOW (Bouger pour le climat maintenant) », est un groupe multidisciplinaire composé de près de 40 personnes provenant de divers pays et institutions. Les participants de l’expédition sont notamment issus de l’Agence internationale pour les énergies renouvelables (IRENA), l’Agence internationale de l’énergie, le Bureau espagnol du changement climatique et l’initiative Énergie durable pour tous (SEforAll).

À leur arrivée, les cyclistes ont été accueillis par la secrétaire exécutive de l’ONU Changements climatiques, Patricia Espinosa.

« J’applaudis les efforts des cyclistes qui, en participant à cette expédition, invitent le monde à bouger dans la bonne direction, afin de remplir la promesse faite dans l’Accord de Paris, a déclaré Patricia Espinosa. Il s’agit de la plus importante COP depuis la signature de l’Accord. Nous avons besoin d’initiatives comme la vôtre pour prouver que les gouvernements, le secteur privé et les particuliers peuvent faire face, ensemble, au changement climatique en adoptant le multilatéralisme. »

Moving for Climate NOW

Les cyclistes ont présenté un manifeste, le « Moving for Climate NOW Manifesto », à Katowice, en guise de contribution au Dialogue Talanoa, dans lequel les organisations concernées s’engagent à rassembler leurs forces partout dans le monde et à mobiliser la société au service de la lutte au changement climatique.

Afin de s’assurer que l’expédition à vélo soit entièrement neutre en carbone, toutes les émissions inévitables ont été compensées par l’entremise des plateformes Climate Neutral Now et CeroCO2 en Espagne. Ces deux plateformes soutiennent des projets dans les pays en développement qui contribuent à l’action climatique et au développement communautaire durable.

Victor Viñuales, secrétaire exécutif à l’UN Global Compact Network Spain, a souligné : « Le climat est l’un des piliers du Programme de développement durable à l’horizon 2030, et ce défi ne peut être relevé individuellement. L’action collective, fondée sur des partenariats, augmente nos chances de réussite. L’objectif de cette initiative vise à élever le niveau de mobilisation pour atteindre le plus grand nombre de parties prenantes possible. »

« Pour contribuer aux Objectifs de développement durable, nous avons besoin de l’action collective et de l’engagement des gouvernements. Nous devons aussi nous assurer que le secteur privé devienne une force au service du bien, de la sensibilisation et de l’évaluation », a-t-il ajouté.

L’expédition comptait également des participants provenant d’autres organisations, dont la Fondation espagnole pour la biodiversité, l’Institut international du développement durable (IISD), le Conseil brésilien des entreprises pour le développement durable (CEBDS), l’Institut international du droit et de l’environnement, le Centre basque pour le changement climatique (BC3), l’Université fédérale de Rio de Janeiro, le réseau P4G (Partnerships for Green Growth and Global Goals 2030), la Banque africaine de développement, le Bateau pour la paix, l’organisme Ayuda en Acción, l’équipe nationale espagnole de rugby, l’Université pontificale de Comillas, Africa Greenco, Neoenergia, Bloomberg NEF, la Fédération européenne pour le transport et l’environnement (T&E) et l’organisme Réalité climatique.

En plus du voyage à vélo, l’initiative cherche à créer un espace de réflexion et de dialogue participatif, inspiré par le Dialogue Talanoa. À cette fin, tout au long de l’expédition d’une semaine, les cyclistes ont participé à des débats quotidiens traitant notamment de transition équitable, du rôle de la nature dans l’action climatique, ainsi que des mesures prises par le secteur privé et les entreprises pour réduire les émissions de carbone.

Iberdrola, l’un des organisateurs de Moving for Climate NOW, participera aux événements et activités de la COP24 pour partager son expertise en tant que premier producteur mondial d’énergie éolienne et pour expliquer de quelle façon le changement climatique peut contribuer à la croissance du secteur de l’énergie renouvelable.

 

Moving for Climate NOW

À propos de l’UN Global Compact Network Spain

Le Pacte mondial des Nations Unies est la plus grande initiative volontaire de développement durable pour les entreprises au monde. Il est fondé sur deux objectifs principaux. Le premier est l’intégration de dix principes universellement reconnus visant à promouvoir le développement durable dans les domaines des droits de la personne, des normes du travail, de l’environnement et de la lutte contre la corruption, et ce, au sein des activités et des stratégies des entreprises. Le second vise à convaincre le secteur privé de contribuer aux Objectifs de développement durable des Nations Unies.

À l’échelle internationale, le Pacte comprend plus de 13 000 entités signataires. L’Espagne compte à elle seule plus de 2 600 signataires, ce qui fait d’elle le pays le plus représenté au sein de l’initiative.

Le Pacte mondial s’investit dans le développement durable par l’entremise de partenariats multilatéraux et public-privé. En tant qu’initiative des Nations Unies, il est en mesure de se fixer ses propres objectifs de développement, dont la lutte contre le changement climatique jugée essentielle au développement des citoyens, des sociétés, de la planète, de la prospérité et de la justice.

À propos d’Iberdrola

Iberdrola est un chef de file mondial de l’énergie, le plus important producteur d’énergie éolienne et l’un des plus grands services publics d’électricité au monde en terme de capitalisation boursière. Le groupe est présent dans plusieurs pays et alimente en électricité près de 100 millions de personnes, principalement en Espagne, au Royaume-Uni (ScottishPower), aux États-Unis (Avangrid), au Brésil (Neoenergia) et au Mexique. En 2017, la société comptait 34 000 employés et des actifs de plus de 110 milliards €. Elle a enregistré des revenus de 31,26 milliards € et un bénéfice net de 2,80 milliards €.

Iberdrola est à la tête de la transition énergétique menant à un modèle durable grâce à ses investissements en énergie renouvelable, à ses réseaux de distribution d’électricité intelligents, à son stockage d’énergie à grande échelle et à sa transformation numérique. La société est représentée dans de nombreux indices de durabilité internationaux, dont l’indice de durabilité Dow Jones et l’indice FTSE 4Good. Iberdrola est considérée comme l’un des services publics d’électricité les plus durables au monde.

À propos des partenariats entre l’ONU Changements climatiques et les Parties prenantes non Parties

Le partenariat avec Iberdrola s’inscrit dans le cadre d’une série de partenariats entre l’ONU Changements climatiques et les acteurs concernés pour soutenir l’action climatique. Les partenariats, dans le cadre de la COP24, favorisent l’implication des acteurs non Parties comme prévu dans le Partenariat de Marrakech pour l’Action climatique mondiale.

Le Partenariat de Marrakech a été lancé à l’occasion de la COP22 par la Conférence des Parties pour accueillir formellement les mesures relatives à la lutte contre les changements climatiques de toutes les Parties prenantes non Parties, y compris celles du secteur privé, pour accélérer la mise en œuvre de l’Accord de Paris sur le changement climatique. Toutes les entités de la société de même que les entreprises sont vivement encouragées à redoubler leurs efforts et à soutenir les mesures pour réduire les émissions, mais aussi pour renforcer la résilience et réduire la vulnérabilité aux conséquences négatives des changements climatiques.

Plus d’informations sont disponibles ici