Plate-forme du Dialogue Talanoa 2018

« Talanoa est un mot traditionnel utilisé dans les îles Fidji et dans le Pacifique ayant pour but d’établir un dialogue ouvert, participatif et transparent. Le but du Talanoa est de partager des histoires, de développer l'empathie et de prendre des décisions judicieuses pour le bien commun. Le processus Talanoa implique le partage d'idées, de compétences et d'expériences à travers la narration d'histoires.

Au cours de ce procédé, les participants établissent une relation de confiance et enrichissent les connaissances grâce à l'empathie et à la compréhension. Blâmer les autres et faire des observations critiques sont incompatibles avec l'instauration d'une confiance et d'un respect mutuels, et donc incompatibles avec le concept du Dialogue Talanoa. Talanoa favorise la constance et la participation de tous au dialogue, en créant un lieu sûr qui engage au respect mutuel au sein d’une plate-forme décisionnelle, pour le bien de tous. »

Contexte et mandats

  • COP21 : La Conférence des Parties a décidé d'organiser un dialogue de facilitation entre les Parties en 2018 afin de faire le point sur les efforts collectifs des Parties en ce qui concerne les progrès vers l'objectif à long terme visé au paragraphe 1 de l'article 4 de l'Accord de Paris et d'informer sur l’élaboration des contributions déterminées au niveau national, conformément au paragraphe 8 de l'article 4 de l'Accord (décision 1/CP.21, paragraphe 20).
  • COP22 : Le Président de la COP22 et le nouveau Président de la COP23 ont été mandatés pour entreprendre des consultations ouvertes et transparentes avec les Parties sur l'organisation du dialogue de facilitation de 2018 (décision 1/CP.22, paragraphe 16).
  • COP23 : Les présidences de la COP22 et de la COP23 ont présenté les résultats de leurs consultations sur le dialogue et, sur cette base, ont mis la démarche du dialogue à la disposition de toutes les Parties. La Conférence des Parties a accueilli avec satisfaction la conception du dialogue de facilitation de 2018, connu sous le nom de Dialogue Talanoa, et a lancé le dialogue, en janvier 2018 (décision 1/CP.23, paragraphes 10-11 et annexe II).