Article / 29 oct, 2018
Première conférence mondiale sur la pollution de l'air et la santé

ONU Changements climatiques Infos, 29 octobre 2018 - La toute première Conférence mondiale sur la pollution de l’air et la santé, jamais organisée par l'Organisation mondiale de la santé (OMS) avec la participation des Nations Unies Changements climatiques, doit commencer le 30 octobre.

La pollution atmosphérique est l'une des principales causes de décès dans le monde : elle fait sept millions de victimes par an, est un facteur majeur de maladies non transmissibles telles que les crises cardiaques, les accidents vasculaires cérébraux et le cancer du poumon, et accélère le changement climatique. S'y attaquer peut contribuer à réduire les risques sanitaires liés aux phénomènes météorologiques extrêmes, à l'élévation du niveau de la mer, à la sécheresse et à la production alimentaire.

Organisée par l'Organisation mondiale de la santé (OMS) et avec la participation de l’ONU Changements climatiques, la conférence sera centrée sur la présentation de données probantes, l'identification des lacunes et la recherche de solutions possibles telles que des transports urbains abordables et propres, les déchets et les stratégies énergétiques domestiques.

En outre, une journée d'action de haut niveau sera consacrée à un plan d'action, à l'engagement du système de santé et à des engagements concrets. Consulter le programme ici.

La conférence s'adresse aux professionnels et autres techniciens et représentants politiques des secteurs concernés par le débat, tels que la santé, l'environnement et le développement, qui sont également les secteurs qui peuvent ouvrir la voie au changement.

Parmi les participants, des ministres de la Santé et de l'Environnement et d'autres représentants de gouvernements nationaux, des représentants d'institutions intergouvernementales, des professionnels de santé, ainsi que des représentants de la recherche, des universités et de la société civile.

La conférence comprendra un "Appel à l'action urgente" avec un accord sur un objectif de réduction de la pollution de l’air, afin de contribuer à la réalisation des Objectifs de développement durable.

Les pays, les maires des villes et la société civile seront invités à s'engager dans la campagne mondiale de sensibilisation http://breathelife2030.org/fr/about/pour réduire les émissions de gaz à effet de serre et respecter les Directives de l'OMS sur la qualité de l'air - 91 % de la population mondiale vit dans des endroits où la qualité de l'air dépasse les limites fixées par l'OMS.

En l'occurrence, des initiatives de coopération seront mises en œuvre entre l'OMS, le principal organisateur, et d'autres agences sœurs des Nations Unies comme le secrétariat de l’ONU Changements climatiques (la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques, ou CCNUCC), l’ONU Environnement, l'Organisation météorologique mondiale (OMM), le Cadre de la Coalition pour le climat et l’air pur (CCAC), la Commission économique pour l'Europe des Nations Unies (CEE-ONU) et la Banque mondiale.

L’artiste Ricky Kej, lauréat d'un Grammy et artiste humanitaire des Nations Unies, donnera un concert spécial BreathLife, "Populations en bonne santé, Planète en bonne santé", afin de sensibiliser le public à la pollution de l’air, aux problèmes graves de santé afférents, au climat et à l'environnement. Le concert, gratuit et ouvert au public, aura lieu le 31 octobre dans la ville hôte de Genève.