Communiqué ONU Changements Climatiques / 03 sep, 2018
Pourparlers de Bangkok: il est urgent d’avancer pour préparer la mise en œuvre de l'Accord de Paris

Bangkok, 3 Septembre 2018 - Sur fond des vagues de chaleur, de feux de forêts, de sécheresses et d’inondations records à travers le monde, les gouvernements organisent une réunion supplémentaire à Bangkok pour préparer les directives de mise en œuvre de l'Accord de Paris sur le changement climatique. Les lignes directrices sont nécessaires pour que l'Accord de Paris fonctionne de manière équitable et transparente pour tous.

Après un processus de négociation de deux ans, les directives de mise en œuvre devraient être adoptées lors de la conférence annuelle sur le climat, la COP24, qui se tiendra à Katowice, en Pologne, en décembre.

Alors que les pourparlers ont fait de modestes avancées, la réunion de Bangkok est notre dernière chance avant la COP24 d'accélérer les négociations.

« En mettant à profit les progrès accomplis, les pays doivent maintenant franchir une étape décisive pour préparer l’issue ambitieuse et équilibrée dont nous avons besoin à Katowice », a déclaré Patricia Espinosa, Secrétaire exécutive de l'ONU Changements climatiques, lors d'une conférence de presse le lundi 3 septembre.

Sans passer par cette étape de préparation d'un texte de négociation officiel sur les lignes directrices de mise en œuvre, atteindre le succès à la COP24 s’avèrera difficile.

« Il sera donc essentiel pour les négociateurs à Bangkok de concevoir un texte solide qui pourra servir de base pour les négociations finales à Katowice, et être transformé en directives finales de mise en œuvre de l'Accord de Paris, à la COP24. Dans cette perspective, les textes qui rendent compte des progrès réalisés à ce jour ne sont pas encore suffisamment pointus », a déclaré Mme Espinosa.

« Avec seulement six jours supplémentaires de négociations à Bangkok, l'ONU Changements climatiques coordonne soigneusement les demandes pour apporter un appui sans faille aux pays dans l’accomplissement de cette mission essentielle », a-t-elle ajouté. 

Très techniques par nature, les directives de mise en œuvre sont nécessaires pour suivre les progrès de l'action climatique. Parmi ces actions figurent notamment des dispositions pour faire face aux répercussions climatiques tels que les sécheresses ou les inondations, ainsi qu'un soutien urgent pour permettre aux pays en développement de contribuer à l'action climatique.

Elles sont également essentielles pour déterminer si les émissions sont réduites à un rythme suffisamment ambitieux pour atteindre l'objectif de l'Accord de Paris de limiter l'augmentation de la température mondiale à moins de 2°C, et aussi près que possible de 1,5°C au cours de ce siècle. Il est important de noter que ces recomandations sont également nécessaires pour rendre les institutions de l'accord pleinement opérationnelles au-delà de la COP24.

« Chaque année, les effets du changement climatique s'aggravent. Cela signifie que chaque année, les plus pauvres et les plus vulnérables, qui n'ont presque en rien contribué au problème, souffrent davantage », a souligné Mme Espinosa.

« Achever de mettre au point les aspects pratiques de l'Accord de Paris, et dévérouiller des mesures concrètes en faveur du climat en mettant en place les lignes directrices de mise en œuvre, représente une occasion unique pour le processus multilatéral et la société dans son ensemble de s'attaquer à un problème mondial, tout en ne laissant personne de côté », a-t-elle souligné.

Patricia Espinosa speaks at a press conference in Bangkok on 3 September 2018
Patricia Espinosa lors de sa conférence de presse à Bangkok le 3 septembre 2018

De nombreux événements à venir durant cette période précédant la COP24 indiquent clairement que non seulement de nombreux acteurs économiques, mais aussi la société civile, les villes et les régions cherchent à accélérer l'action climatique. De plus en plus de ces acteurs alignent leurs visions stratégiques sur les objectifs de l'Accord de Paris.

« Les gouvernements dirigent incontestablement le processus de lutte contre le changement climatique. Mais ils ne peuvent pas relever le défi seuls et ils ont besoin du soutien de tous ces acteurs. Cela mène progressivement à un nouveau multilatéralisme, plus inclusif, pour faire face au changement climatique, désormais de plus en plus manifeste », a déclaré Mme Espinosa.

Les Semaines du Climat 2018 en Afrique, en Asie et en Amérique latine, le Sommet mondial sur l’Action Climatique à San Francisco à la mi-septembre et la Semaine du Climat à New York vers la fin septembre, pour n'en citer que quelques-uns, sont autant d'événements qui rassemblent à la fois les gouvernements et les entités non-Parties autour du changement climatique.

« Ces événements témoignent clairement de l'élan mondial. Ils nous montrent que le monde est prêt à mettre en œuvre l'Accord de Paris de la façon dont les dirigeants du monde envisagaient de le faire à Paris, en 2015 », a déclaré Mme Espinosa. 

Pour revoir la conférence de presse de Mme Espinosa, cliquez ici.

Contact presse:

Mr. Alexander Saier, Responsable relations publiques et informations aux médias, CCNUCC, M: (66) 80 774 0607 / (49) 172 179 8835 / E: asaier@unfccc.int

A propos de la CCNUCC

Avec 197 Parties, la quasi totalité des pays a adheré à la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques (CCNUCC), le traité parent de l'Accord de Paris de 2015 sur le changement climatique.

L'objectif principal de l'Accord de Paris est de maintenir l’augmentation de la température mondiale bien en dessous de 2 degrés Celsius et de limiter encore davantage cette hausse à 1,5 degré Celsius par rapport aux niveaux préindustriels.

La CCNUCC est également le traité parent du Protocole de Kyoto de 1997. L'objectif ultime de tous les accords conclus dans le cadre de la CCNUCC est de stabiliser les concentrations de gaz à effet de serre dans l'atmosphère à un niveau qui empêchera toute interférence humaine dangereuse avec le système climatique, dans un délai permettant aux écosystèmes de s'adapter naturellement et d'assurer un développement durable.

Suivez l'ONU Changements climatiques