Communiqué ONU Changements Climatiques / 12 nov, 2017
L'industrie peut atteindre le principal objectif de l’Accord de Paris avec des partenariats gouvernementaux plus étroits

Bonn, 12 nov. 2017 - L'industrie mondiale est prête à atteindre une grande partie des réductions d'émissions nécessaires pour atteindre l'objectif de l'Accord de Paris, mais un rapprochement des politiques nationales et internationales et des stratégies mises en œuvre avec les gouvernements aidera les entreprises à prendre des mesures supplémentaires et plus efficaces.

Ce fut l'un des messages clés des chefs d'entreprise et des responsables politiques lors de la Journée consacrée à l'industrie à la Conférence de l’ONU sur les changements climatiques, la COP23, où les prix Climat et Air Pur 2017 pour les efforts de réduction des polluants climatiques à courte durée de vie ont également été présentés aux gouvernements, aux entreprises et aux ONG.

« Les entreprises seront essentielles dans la lutte contre le changement climatique et pour mettre en œuvre l'Accord de Paris et les Objectifs de développement durable à l’horizon 2030 », a déclaré Jerry Brown, gouverneur de la Californie et leader de la politique climatique dans son État- sixième puissance économique mondiale si c'était un pays séparé. « Il est impératif que les négociateurs mettent à profit la force collective des entreprises afin que nos objectifs climatiques soient atteints », a déclaré le gouverneur qui a pris la parole lors de l'événement.

« L'industrie prend des mesures pour contrer le changement climatique comme dans aucune autre période de l'histoire », a déclaré Peter Bakker, PDG du Conseil mondial des entreprises pour le développement durable (WBCSD). « La transition vers une économie sobre en carbone est inévitable et les entreprises continueront à mettre en œuvre les solutions nécessaires à la réalisation de l'Accord de Paris. »

Les entreprises et d’autres acteurs non étatiques ont invité les négociateurs de la COP23 à considérer ces problématiques :

  • Comment assurer un dialogue politique structuré entre les gouvernements et les autres parties prenantes à travers le Partenariat de Marrakech pour une action mondiale pour le climat ?
  • Comment présenter officiellement et intégrer les contributions des acteurs non étatiques dans le Dialogue de facilitation entre les gouvernements en ce qui concerne : où en sommes-nous ?, où voulons-nous aller ? et comment y arriverons-nous ?
  • Construire des partenariats pour la résilience à travers les chaînes d'approvisionnement mondiales et dans les communautés vulnérables qui subissent les effets du dérèglement climatique
  • Soutenir les marchés du carbone et faciliter la collaboration transfrontalière en matière de réduction des émissions

Le principal objectif de l'Accord de Paris est de maintenir l'élévation de la température moyenne mondiale bien au-dessous de 2°C et la plus proche possible de 1,5°C. Environ un degré de cette hausse a déjà eu lieu, soulignant l'urgence de progresser encore plus vite pour réduire les gaz à effet de serre responsables du réchauffement climatique.

Stratégie et précisions sur le système d'action climatique mondial décisif pour stimuler les progrès

Depuis 2015, plus de 600 entreprises dont les revenus combinés dépassent 15 000 milliards de dollars ont pris plus de 1 000 engagements en faveur de l'action climatique par le biais de We Mean Business.

Beaucoup d'entre elles ont fait le choix du 100% renouvelables grâce à l’initiative RE100, en mettant en œuvre des objectifs climatiques fondés sur des données scientifiques et en collaborant dans tous les secteurs grâce à l'initiative de partenariats technologiques à faible intensité de carbone (LCTPi). Ces entreprises ambitieuses conduisent collectivement la transition vers un monde sobre en carbone.

On estime que les ambitions du LCTPi, à elles seules, s’orientent vers 65% des réductions d'émissions nécessaires pour rester sous la limite des 2°C et pourraient canaliser 5 à 10 billions de dollars d'investissements dans une économie sobre en carbone, tout en soutenant des millions d'emplois dans le monde.

C'est une fraction de la contribution de l'industrie à la mise en œuvre de l'Accord de Paris, car il existe un potentiel considérable inexploité dans ce qui pourrait être réalisé dans un contexte politique adéquate.

« L'industrie est le garant de l'économie bas-carbone du futur. Les entreprises avant-gardistes doivent continuer à pousser la politique dans la bonne direction », a déclaré Nigel Topping, PDG de We Mean Business.

Les prix Climat et Air Pur 2017 soulignent le pouvoir des partenariats

Pour souligner les contributions de l'industrie, la Coalition pour le climat et l'air pur reconnaît aujourd'hui l'importance des mesures prises par l'industrie pour réduire les polluants climatiques, ainsi que les efforts des gouvernements pour créer des politiques et des règlements qui favorisent l'innovation.

Manuel Pulgar-Vidal, membre du jury du Prix Climat et Air pur 2017, responsable du climat et de l'énergie au WWF, ancien ministre de l'environnement du Pérou et ex-président de la COP20, a déclaré que les gagnants incarnent l’Action climatique agissante.

 « Lorsque nous avons eu l'idée du Plan d'action, c’était à ce type d'activités que nous pensions. Il s'agit de faire travailler ensemble gouvernements, industrie et société civile pour apporter des changements à différents niveaux de la société afin de nous diriger vers un avenir sûr, au bénéfice de tous », a-t-il dit.

Comme acteurs économiques et autres acteurs non étatiques agissent ensemble sur ce climat, ils sont la preuve, pour les décideurs politiques, que des objectifs climatiques forts seront soutenus par la mise en œuvre de solutions pratiques.

 « Les entreprises peuvent fournir des conseils stratégiques aux gouvernements pour la mise en place de conditions définissant le cadre le plus approprié », a déclaré Takeshi Nagasawa, expert principal en gestion de programme à l'ONUDI. « En tant que plate-forme de partage de connaissances et de développement de projets, l'ONUDI peut aider à capitaliser sur les aspects énergétiques durables de l'industrie 4.0 en transformant les systèmes ou en s’adaptant aux vagues technologiques. »

Il est clair que l'industrie ouvre la voie à un monde sobre en carbone et que les entreprises sont prêtes à travailler avec les gouvernements.

 « Nous sommes des partenaires clés dans la mise en œuvre de l'Accord de Paris, car la transformation en profondeur exige que tous les secteurs de la société unissent leurs forces. Les entreprises sont prêtes à assumer leurs responsabilités et à jouer un rôle déterminant dans cette concrétisation », a déclaré Jean-Pierre Clamadieu, PDG de Solvay et vice-président du WBCSD.

Les entreprises et l'industrie exploitent les tendances de l'économie circulaire, les infrastructures à faible émission de carbone et la technologie numérique pour fournir les solutions climatiques qui accéléreront la transition vers une économie bas carbone. Ces sujets étaient tous au cœur des discussions qui se sont tenus lors de la Journée de l'industrie.

Une économie circulaire est un système dans lequel les déchets et les émissions sont minimisés par des actions telles que la réparation, la valorisation et le recyclage.

 

Pour plus d’informations, merci de contacter :

Felicity Glennie-Holmes

WBCSD Communications

glennie-holmes@wbcsd.org

+41 22 839 3110

 

About the CCAC

The Climate and Clean Air Coalition (CCAC) is a voluntary global partnership of 54 countries, 17 intergovernmental organizations, and 45 businesses, scientific institutions and civil society committed to catalysing concrete, substantial action to reduce Short Lived Climate Pollutants (SLCPs). The Coalition has 11 initiatives working to raise awareness, mobilize resources and lead transformative actions in key sectors. These actions must go hand in hand with deep and persistent cuts to carbon dioxide and other long-lived greenhouse gases if we are to achieve the goal of the Paris Agreement and keep global warming to 1.5 degrees Celsius.  The Coalition’s Secretariat is hosted by UN Environment.

About The International Chamber of Commerce (ICC)

The International Chamber of Commerce (ICC) is the world’s largest business organisation with a network of over 6 million members in more than 100 countries. We work to promote international trade, responsible business conduct and a global approach to regulation through a unique mix of advocacy and standard setting activities—together with market-leading dispute resolution services. Our members include many of the world’s largest companies, SMEs, business associations and local chambers of commerce.

ICC is the global business focal point to the UNFCCC and in 2017, was granted Observer Status at the United Nations General Assembly (UNGA), the first time a private sector organization has been admitted formally into the United Nations system. Find out more at www.iccwbo.org

About UNIDO

UNIDO is the specialized agency of the United Nations that promotes industrial development for poverty reduction, inclusive globalization and environmental sustainability.

The mission of the United Nations Industrial Development Organization (UNIDO), as described in the Lima Declaration adopted at the fifteenth session of the UNIDO General Conference in 2013, is to promote and accelerate inclusive and sustainable industrial development (ISID) in Member States.

The relevance of ISID as an integrated approach to all three pillars of sustainable development is recognized by the recently adopted 2030 Agenda for Sustainable Development and the related Sustainable Development Goals (SDGs), which will frame United Nations and country efforts towards sustainable development in the next fifteen years. UNIDO’s mandate is fully recognized in SDG-9, which calls to “Build resilient infrastructure, promote inclusive and sustainable industrialization and foster innovation”. The relevance of ISID, however, applies in greater or lesser extent to all SDGs.

About We Mean Business

We Mean Business is a global coalition of nonprofit organizations working with the world’s most influential businesses to take action on climate change. The coalition brings together seven organizations, BSR, CDP, Ceres, The B Team, The Climate Group, The Prince of Wales’s Corporate Leaders Group and the World Business Council for Sustainable Development. Together we catalyze business action to drive policy ambition and accelerate the transition to a low-carbon economy. Find out more at wemeanbusinesscoaltion.org.

About the World Business Council for Sustainable Development (WBCSD)

WBCSD is a global, CEO-led organization of over 200 leading businesses working together to accelerate the transition to a sustainable world. We help make our member companies more successful and sustainable by focusing on the maximum positive impact for shareholders, the environment and societies.

Our member companies come from all business sectors and all major economies, representing a combined revenue of more than $8.5 trillion and 19 million employees. Our global network of almost 70 national business councils gives our members unparalleled reach across the globe. WBCSD is uniquely positioned to work with member companies along and across value chains to deliver impactful business solutions to the most challenging sustainability issues.

Together, we are the leading voice of business for sustainability: united by our vision of a world where more than 9 billion people are all living well and within the boundaries of our planet, by 2050. Find out more at http://www.wbcsd.org

Follow WBCSD on Twitter and LinkedIn