Vous êtes ici: Accueil

La route vers Paris
image

Les gouvernements concluront un nouvel accord sur le changement climatique à Paris en décembre, qui doit mettre toutes les nations sur la voie d'un avenir durable en empêchant les températures moyennes mondiales d’augmenter de plus de 2 degrés Celsius, qui est la ligne de défense mondialement acceptée contre les pires impacts climatiques à venir.

L’Accord de Paris COP 21/CMP 11 sera établi dans le cadre de la Convention-Cadre des Nations Unies sur les Changements Climatiques (CCNUCC). Il sera guidé par son pdf-icon objectif ultime et par ses principes d'équité et de responsabilité commune mais différenciée, et des capacités respectives, tout en tenant compte des circonstances nationales.

Les négociations créent des cadres autour des domaines clés d'action et de responsabilisation accrues suivants:

  1. Les engagements et les plans nationaux pour la période post-2020 – contenus dans les contributions prévues déterminées au niveau national (INDC).
  2. La transparence et la responsabilité internationale des mesures des pays.
  3. Le soutien financier et technologique adéquat pour les pays en développement pour construire leur propre avenir basé sur l'énergie propre et résilient au climat.
  4. La trajectoire globale des émissions et leur orientation à long terme.

Lors de leur session à Genève, en février, les pays de la CCNUCC ont produit le pdf-icon texte officiel de négociation sur lequel sont basées les négociations de fond.

Lors de la conférence de Bonn, en juin (SB42), les Parties ont ensuite chargé les coprésidents du Groupe de travail ad hoc sur la plate-forme de Durban pour une action renforcée ("Le Groupe de travail spécial"), l’organe chargé d'atteindre le nouvel accord, de publier une version consolidée du texte formel "de Genève" en tant qu’outil pour aider les gouvernements dans leurs négociations.

Le 24 juillet, ils ont publié ce pdf-icon document qui clarifie ce que pourrait être le contenu de l'accord juridique émergent, quelles décisions pourraient être prises au moment où l’accord est adopté et quelles autres décisions devront être prises pour le rendre pleinement opérationnel avant son entrée en vigueur en 2020. D'autres sessions sont prévues à Bonn en août / septembre et octobre. Pour plus de détails sur le calendrier jusqu'à Paris, voir ci-dessous.


Calendrier des sessions
Genève, février 2015

La huitième partie de la deuxième session du Groupe de travail ad hoc sur la plate-forme de Durban pour une action renforcée (ADP) a eu lieu du 8 au 13 février 2015 à Genève, en Suisse.

Bonn, juin 2015

Les quarante-deuxièmes sessions du Corps subsidiaire de mise en œuvre (SBI 42) et du Corps subsidiaire de conseil scientifique et technologique (SBSTA 42), ainsi que la session de juin du Groupe de travail ad hoc sur la plate-forme de Durban pour une action renforcée (ADP2 -9) ont eu lieu du 1er au 11 juin 2015 à Bonn, en Allemagne.

Bonn, août/septembre 2015

La dixième partie de la deuxième session du Groupe de travail ad hoc sur la plate-forme de Durban pour une action renforcée (ADP) se tiendra du 31 août au 4 septembre à 2015, à Bonn, en Allemagne.

Bonn, octobre 2015

La onzième partie de la deuxième session du Groupe de travail ad hoc sur la plate-forme de Durban pour une action renforcée (ADP) aura lieu 19 au 23 octobre à 2015 à Bonn, en Allemagne.

Paris, décembre 2015

La 21ème session de la Conférence des Parties (COP) et la onzième session de la Conférence des Parties siégeant en tant que réunion des Parties au Protocole de Kyoto (CMP) aura lieu du 30 novembre au 11 décembre 2015 à Paris en France.