Article / 12 déc, 2018
IKEA présente des idées favorisant une consommation durable à la COP24

ONU Changements climatiques Infos, 2 décembre 2018 — Lors de la Conférence sur le changement climatique (COP24) qui se tient jusqu’au 14 décembre à Katowice, en Pologne, le détaillant international d’accessoires de maison et de meubles, IKEA, a présenté des façons d’aider les gens à vivre en respectant les ressources de la planète et à prendre des mesures pour lutter contre le changement climatique afin de rendre notre monde plus hospitalier.

Une étude récente, publiée par le Groupe Ingka – le plus grand franchisé d’IKEA avec 367 magasins répartis sur 30 marchés dans le monde – et GlobeScan, démontre que près de 90 % des gens sont prêts à changer leur comportement personnel pour contribuer à la lutte contre le changement climatique. Plus précisément, ils sont prêts à en faire plus s’ils savaient quoi faire, avaient un meilleur soutien pour le faire et voyaient un lien clair entre leurs actions personnelles et la protection de l’environnement.

En adoptant des habitudes de consommation durables, les gens peuvent contribuer directement à la mise en œuvre de l’Accord de Paris pour le climat, qui vise à maintenir l’augmentation de la température mondiale bien en dessous de 2°C, et de mener des efforts encore plus poussés pour limiter cette hausse à 1,5°C.

L’étude « Climate Action Starts at Home » (L’action climatique commence à la maison) formule des recommandations afin d’encourager une plus grande action climatique à la maison et d’orienter des communications efficaces sur le changement climatique, qui pourront ensuite être utilisées par les entreprises, les décideurs politiques, les militants et les médias.

Un exemple concret de ce rapport a été présenté à Katowice. En collaboration avec la ville hôte de la COP24 et d’autres partenaires, IKEA a organisé un concours dans les écoles autour du thème « L’action climatique commence à la maison ». L’objectif est d’encourager les élèves des écoles primaires et secondaires, leurs parents et leurs enseignants à travailler ensemble en faveur de l’action climatique et de promouvoir l’économie circulaire. Les cinq finalistes du concours seront annoncés lors de la Journée de l’éducation à la COP24, le 13 décembre. Les écoles pourront y présenter leur projet.

IKEA passe de la parole aux actes en matière de développement durable et d’action climatique

En plus d’encourager sa clientèle à consommer de façon durable, IKEA s’attaque au changement climatique à tous les niveaux de son entreprise. Le détaillant travaille avec plus de 1 000 fournisseurs pour convertir entièrement leurs usines afin de les rendre écologiques. Il discute également des innovations importantes et nécessaires pour s’assurer que tous les produits vendus sont conçus dès le départ en vue d’avoir une seconde vie (en étant réparés, réutilisés, revendus et recyclés), tout en procurant des services circulaires pour soutenir ce processus.

« Les matériaux, la production et l’utilisation du produit représentent plus des deux tiers de l’empreinte écologique d’IKEA. Il est crucial d’opter pour l’énergie renouvelable, ainsi que pour des matériaux recyclés et réutilisables », a affirmé Andreas Ahrens, chef du climat et de l’énergie, au Groupe Inter IKEA, le propriétaire du concept d’IKEA et son franchiseur mondial.

Depuis 2015, IKEA vend uniquement des ampoules LED dans sa gamme de produits d’éclairage. Ces ampoules utilisent environ 85 % d’électricité en moins que les ampoules à incandescence, réduisant ainsi la consommation d’énergie de façon drastique. De plus, le Groupe Ingka vise à effectuer d’ici 2025 les livraisons à domicile uniquement avec des véhicules électriques ou d’autres solutions non polluantes.

IKEA a établi la cible clé suivante pour lui permettre d’atteindre les objectifs fixés dans l’Accord de Paris :

  • D’ici 2030, réduire de 15 % (par rapport à 2016) les émissions en valeur absolue de l’ensemble de la chaîne d’approvisionnement d’IKEA ; soit une réduction moyenne de 70 % par produit, en tenant compte de la croissance prévue de l’entreprise.

Le Groupe Ingka a établi des cibles fondées sur des données scientifiques pour soutenir la transformation :

  • d’ici 2030, réduire les émissions des magasins et des autres activités de 80 % en termes absolus ;
  • d’ici 2030, réduire les émissions produites par les déplacements des clients et des employés, ainsi que par les livraisons aux clients de 50 % en termes relatifs.

Conformément à ces objectifs, INGKA a produit 73 % de l’électricité que le groupe a utilisé en 2017 à l’aide de ses 441 éoliennes et de ses 750 000 panneaux solaires installés sur ses immeubles partout dans le monde.

À l’heure actuelle, la franchise d’IKEA vend des panneaux solaires résidentiels et du stockage dans des batteries sur six marchés – le Royaume-Uni, la Suisse, les Pays-Bas, la Pologne, la Belgique et l’Allemagne – et vise à accroître ses services énergétiques non polluants offerts aux clients sur l’ensemble des 30 marchés du Groupe Ingka d’ici 2025.

« Nous demandons aux clients de se joindre à nous en commençant l’action climatique à la maison et en préconisant un mode de vie sain et durable. Quant à nous, nous nous engageons à travailler avec eux pour explorer des façons de mener une meilleure vie tout en protégeant la planète et les générations futures », a souligné Karol Gobczyński, directeur du climat et de l’énergie, au Groupe Ingka.

Événements d’IKEA à la COP24

Cette année, IKEA collaborera avec la CCNUCC et le ministère de l’Environnement de la Pologne – les hôtes de la COP24 – pour poursuivre son engagement sur l’important sujet de l’action climatique. Au cours de ces deux semaines, le Groupe Ingka, IKEA Retail Poland (franchise d’IKEA en Pologne) et le Groupe Inter IKEA prendront part à des discussions politiques dans le cadre du programme officiel et d’événements parallèles. IKEA Retail Poland a également prévu des activités de mobilisation ciblant la communauté locale et les collègues des magasins de Pologne.

Points marquants :

Festival de films sur le climat d’IKEA à Katowice – Durant la conférence, IKEA Retail Poland a organisé, du 7 au 9 décembre, un festival de films sur le climat à Katowice, avec ses partenaires. Le but était d’inspirer les gens et de générer des idées d’actions climatiques dans leurs maisons et les environs. Le dimanche 9 décembre, un grand groupe de parties prenantes locales et mondiales a été invité, dont les médias, pour la séance de clôture du festival.

Pour en savoir plus, consultez : https://klimatycznyfestiwal.pl/en/.

L’action climatique commence à l’école De concert avec ses partenaires, IKEA Retail Poland a organisé un concours qui vise à encourager les élèves des écoles primaires et secondaires, leurs parents et leurs enseignants à travailler ensemble localement en faveur de l’action climatique et de l’économie circulaire. L’école gagnante recevra l’installation d’un système de panneaux solaires d’IKEA, lui permettant de produire sa propre énergie verte pour les années à venir. Les cinq finalistes seront annoncés le jeudi 13 décembre à la COP24.

À propos des partenariats entre l’ONU Changements climatiques et les parties prenantes non parties

Le partenariat avec le Groupe Ingka s’inscrit dans le cadre d’une série de partenariats entre l’ONU Changements climatiques et les acteurs concernés pour soutenir l’action climatique. Les partenariats, à l’appui de la COP24, favorisent l’implication des acteurs non parties comme prévu dans le Partenariat de Marrakech pour l’Action climatique mondiale.

Le Partenariat de Marrakech a été lancé à l’occasion de la COP22 par la Conférence des Parties, pour accueillir positivement les mesures relatives à la lutte aux changements climatiques de toutes les parties prenantes non parties, y compris celles du secteur privé, pour accélérer la mise en œuvre de l’Accord de Paris sur le changement climatique. Toutes les entités de la société de même que les entreprises sont vivement encouragées à redoubler leurs efforts et à soutenir les mesures pour réduire les émissions, mais aussi pour renforcer la résilience et réduire la vulnérabilité aux conséquences négatives des changements climatiques.

Plus d’informations sont disponibles ici.