Vous êtes ici: Accueil > Historique

L’application conjointe

L'assistance mutuelle des pays ayant des objectifs d’émissions

L'application conjointe est un programme du Protocole de Kyoto qui permet aux pays développés d’atteindre une partie des réductions de gaz à effet de serre qui leur sont requises en finançant des projets qui réduisent les émissions dans d’autres pays industrialisés. Concrètement, ces projets consistent à construire des installations dans les pays d’Europe de l’Est et de l’ex-Union soviétique également appelées économies en transition. Ces projets sont financées par les pays d’Europe occidentale et d’Amérique du Nord.

Les gouvernements offrant leur appui recoivent des crédits qui peuvent être utilisés pour leurs objectifs d’émissions. Les pays receveurs gagnent en investissement étranger et en technologie avancée, mais pas en crédit pour leurs objectifs d’émissions. Ils doivent les acquérir par eux-mêmes. Le système a des avantages de flexibilité et d’efficacité. Il est souvent plus ou moins coûteux d’entreprendre un travail d’efficacité énergétique dans les pays en transition afin de réaliser de plus importantes réductions d’émissions. L’atmosphère en bénéficie quel que soit l’endroit où ces réductions sont réalisées.

L’opération du mécanisme d’application conjointe est similaire et aussi compliquée que celle du Méchanisme de Développement Propre (MDP). Afin d'obtenir le feu vert pour des projets d’application conjointe, les pays industrialisés doivent remplir les conditions du Protocole de Kyoto sur les inventaires exacts de gaz à effet de serre, sur les registres détaillés d’unités et de crédits d’émissions . Ces étapes sont aussi requises pour le commerce international d’émissions sur le marché du carbone.


Ready for some Climate Change News?

Visit the
NEWSROOM