Your location: Home >  > Adaptation > Knowledge Resources > LDC Portal


Évolution chronologique du programme de travail et la présentation du concept de PANA

 

English

+ Les PMA au regard de la Convention


pdf-icon L’Article 4.9 de la Convention Cadre des Nations Unies sur les Changements Climatiques (CCNUCC), reconnaissant la situation spéciale des pays les moins avancés (PMA), déclare que:

"Les Parties tiennent pleinement compte, dans leur action concernant le financement et le transfert de technologie, des besoins particuliers et de la situation spéciale des pays les moins avancés." 

À la septième session de la Conférence des Parties, cinq décisions importantes ont été adoptées:

  • Décision 2/CP.7: Renforcement des capacités dans les pays en développement, incluant des opportunités spécifiques de renforcement des capacités dans les PMA;
  • Décision 5/CP.7: Application des paragraphes 8 et 9 de l’article 4 de la Convention, qui reconnaît la situation spéciale des PMA du fait qu’ils n’ont pas les moyens nécessaires pour faire face aux problèmes liés à l’adaptation aux changements climatiques, établit un programme de travail pour les PMA qui comprend l’élaboration et la mise en oeuvre des programmes d’action nationaux aux fins de l’adaptation (PANA);
  • Décision 27/CP.7: Directives à l’intention de l’entité chargée d’assurer le fonctionnement du mécanisme financier, pour le fonctionnement du Fonds pour les PMA pour supporter le programme de travail des PMA, y compris l’élaboration et la mise en oeuvre des PANA;
  • Décision 28/CP.7: Lignes directrices pour l’établissement des PANA;
  • Décision 29/CP.7: Constitution d’un groupe d’experts des PMA en vue de donner les directives sur la stratégie d’élaboration et de mise en oeuvre des PANA.
 
+ Le Programme de travail en faveur des PMA et la portée du renforcement des capacités
 

Eléments du programme de travail en faveur des PMA

La décision 5/CP.7 de la septième Conférence des Parties reconnaît la situation spéciale des PMA du fait qu’ils n’ont pas les moyens pour faire face aux problèmes liés à l’adaptation aux changements climatiques, et établit un programme de travail en faveur des PMA qui comprend les points suivants:

  • Renforcement des secrétariats et/ou centres de coordination nationaux pour les changements climatiques et, au besoin, création de telles instances, afin de permettre l'application effective de la Convention et du Protocol de Kyoto, dans les PMA parties;
  • Mise sur pied, au besoin, d'un programme de formation aux techniques et language des négociations destiné à permettre aux négociateurs des PMA de renforcer leurs capacités afin de pouvoir prendre une part active au processus relatif aux changements climatiques;
  • Appui à l'élaboration des PANA;
  • Organisation de programmes de sensibilisation du public, dans le but d'assurer la diffusion d'informations sur les questions relatives aux changements climatiques;
  • Mise au point et transfert de technologies, en particulier aux fins de l'adaptation (conformément à la décision 4/CP.7);
  • Renforcement des capacités des services météorologiques et hydrologiques en ce qui concerne la collecte, l'analyse, l'interprétation et la diffusion de renseignements météorologiques et climatiques pour soutenir la mise en oeuvre de PANA;

Portée du renforcement des capacités

Dans le cadre du renforcement des capacités des pays en développement, annexée à la décision 2/CP.7, paragraphe 17, la portée spécifique du renforcement des capacités des PMA se présente comme suit:

Les pays les moins avancés et, parmi eux, les petits États insulaires en développement, sont parmi les plus exposés aux phénomènes météorologiques extrêmes et aux effets néfastes des changements climatiques. Ce sont aussi les moins capables de faire face aux effets néfastes des changements climatiques et de s’y adapter. On trouvera ci-après une première évaluation des besoins de ces pays en matière de renforcement des capacités et des domaines prioritaires à cet égard:

a) Consolidation de leur secrétariat national chargé des questions relatives aux changements climatiques ou de leur centre national de coordination ou, le cas échéant, création de structures de ce type pour leur permettre d’appliquer de manière effective la Convention et de participer de manière effective au processus découlant du Protocole de Kyoto, et notamment d’établir leurs communications nationales;

b) Mise au point d’un programme d’action intégré qui tient compte de l’importance de la recherche et de la formation pour le renforcement des capacités;

c) Développement et renforcement des capacités et des compétences techniques pour mener à bien des évaluations de la vulnérabilité et des mesures d’adaptation et les intégrer aux programmes de développement durable et pour élaborer des programmes nationaux d’adaptation;

d) Renforcement des établissements nationaux de recherche et de formation et, le cas échéant, création de telles structures, pour assurer la pérennité des programmes de renforcement des capacités;

e) Renforcement des capacités des services météorologiques et hydrologiques afin de recueillir, d’analyser, d’interpréter et de diffuser des informations météorologiques et climatiques pour appuyer la mise en oeuvre de programmes nationaux d’adaptation;

f) Sensibilisation accrue du public (amélioration du niveau de connaissances et développement des capacités).

 

+ Le programme d'action national aux fins de l'adaptation (PANA)

 

Intérêt du PANA

En vue de faire face aux besoins d’adaptation urgents des PMA, le développement d’une nouvelle approche centrée sur le renforcement de la capacité d’adaptation aux variabilités climatiques était nécessaire pour permettre aux PMA de répondre aux effets néfastes.

Le PANA, basé sur cette approche, prend en considération les stratégies de réponse existantes au niveau des communautés locales, et entend les utiliser afin d’identifier les activités prioritaires, au lieu de modéliser des scénarios pour évaluer la vulnérabilité future et la politique à long terme à l’échelle du pays. Par conséquent, les informations provenant des communautés locales sont importantes pour le processus de PANA, puisque ces communautés en constituent les principaux acteurs.

La raison d’être des PANA réside dans la faible capacité d’adaptation des PMA faisant qu’ils ont besoin d’un appui immédiat et urgent pour faire face aux effets néfastes des changements climatiques. Les activités proposées dans le cadre des PANA seraient celles dont tout nouveau retard dans la mise en œuvre pourrait accentuer la vulnérabilité ou se traduire, à un stade ultérieur, par une augmentation des coûts.

Les PANA sont conçus pour utiliser les pratiques existantes sans que de nouvelles recherches soient nécessaires. De plus, les PANA doivent avoir une orientation concrète, s'appuyer sur le rôle moteur des pays et être flexibles et attachés aux réalités nationales. Finalement, les documents de PANA doivent être simples, et faciles à comprendre aussi bien par les décideurs politiques que par le public en général.

Le processus d’élaboration du PANA

Au cours de l’élaboration des programmes d’action nationaux aux fins de l’adaptation (PANA), les étapes à suivre comprennent la synthèse des informations disponibles, une évaluation concertée de la vulnérabilité aux variations actuelles du climat et aux phénomènes météorologiques extrêmes. D’autres étapes prévoient l’évaluation des régions où les changements climatiques augmenteraient les risques associés, l’identification des mesures d’adaptation potentielles, les critères de priorisation des activités ainsi que la sélection d’une liste d’activités priorisées. De plus, le développement des PANA comprend des fiches de projets et/ou d’activités prenant en compte les besoins d’adaptation urgents et immédiats des PMA Parties.

Après élaboration, le PANA est envoyé au secrétariat de la CCNUCC où il est publié sur le site internet du secrétariat. Dans ce cas, le PMA partie devient éligible au financement  disponible à travers le fonds pour les PMA pour la mise en œuvre du PANA . Une copie du document est aussi expédiée au Fonds pour l’environnement mondial (FEM).

Le processus de mise en oeuvre du PANA

Une fois que le PANA a été soumis au secrétariat de la CCNUCC, le PMA Partie peut passer à l'étape de mise oeuvre en accédant aux ressources du Fonds pour les PMA. Ce fonds est géré par le FEM.

Une PMA Partie doit préparer une note conceptuelle qui sera présentée au FEM et doit demander à une des agences d'exécution du FEM (présentement il y en a 9 qui travaillent avec les PMA) de l'appuyer dans sa démarche operationnelle. L'agence d'exécution du FEM sélectionnée, travaille alors avec le pays pour faire évoluer la note conceptuelle vers un document de projet complet soumis au FEM pour approbation, selon le cycle de projet du FEM pour le Fonds pour les PMA.

pdf-icon Le cycle de projet du FEM est composé de plusieurs étapes y compris, la présentation d'un formulaire d'identification de projet (FIP), suivie par une subvention optionnelle pour la préparation du document de project complet (PPG) et enfin le document de project complet lui-même. Chacune de ces étapes est approuvée par le directeur géneral du FEM et / ou le Conseil du FEM. L'agence du FEM travaille en étroite collaboration avec le pays au cours de chaque étape.

 
Dernière mise à jour  le 06 mars 2013
 

Mise en contexte des PMA

Information sur les PMA

pdf-icon Article 4 de la Convention

 

Décisions Clés

pdf-icon Décision 12/CP.18:Nouvelles directives concernant le fonctionnement du Fonds pour les PMA

pdf-icon Décisions 9/ (113 kB) pdf-icon CP.17: 
le mecanisme financier de la Convention: le Fonds pour les PMA
(113 kB)
Soutien à la mise en oeuvre des éléments du programme en faveur des PMA, autres que les PANA

pdf-icon Décision 5/CP.16: Nouvelles directives concernant le fonctionnement du Fonds pour les PMA

pdf-icon Décision 6/CP.16: Prolongation du mandat du LEG

Décision 5/CP.14: Nouvelles directives concernant le fonctionnement du Fonds pour les pays les moins avancés

Décision 3/CP.11: Nouvelles directives concernant le fonctionnement du Fonds pour les pays les moins avancés

Décision 8/CP.8: Directives adressées à l'entité chargée d'assurer le fonctionnement du mécanisme financier au sujet du Fonds pour les PMA

Décision 2/CP.7: Renforcement des capacités dans les pays en développement

Décision 5/CP.7: Application des paragraphes 8 et 9 de l’article 4 de la Convention

 

Récentes conclusions du SBI et autres documents 

pdf-icon Conclusion du SBI 37: questions relatives aux PMA (134 kB)

pdf-icon Conclusion du SBI 36: questions relatives aux PMA
(35 kB) Approbation du programme de travail du LEG pour 2012-2013

Rapport sur les travaux de la vingt-deuxième réunion du LEG (FCCC/SBI/2012/27)

Document technique portant sur l'identification et la mise en oeuvre dans les PMA d'activités d'adaptation de moyen et long termes (vesion anglaise) (FCCC/TP/2011/7)

Rapport sur les ateliers régionaux de formation à la mise en oeuvre des PANA (FCCC/SBI/2010/15)

Rapport de synthèse sur le processus relatif aux PANAs y compris, l'accès aux ressources du Fonds pour les PMA (FCCC/SBI/2010/17)

Rapport de synthèse sur les éléments éventuels d'un futur mandat du LEG (FCCC/SBI/2010/12)

Information sur la préparation et la mise en oeuvre des PANA y compris, l'accès aux ressources du Fonds pour les PMA (FCCC/SBI/2010/Misc.9)

Avis sur les éléments éventuels d'un futur mandat du LEG y compris, sa prolongation et son expansion (FCCC/SBI/2010/Misc.10)